Découvrez le parcours impressionniste

Depuis le 17 septembre, onze reproductions d'oeuvres d'artistes impressionnistes sont à découvrir le long du quai de l'Ecluse et du Halage.

Camille Pissarro, Paul Cézanne, Vincent Van Gogh, Gustave Loiseau, Charles-François Daubigny, Louis Hayet, William Thornley, Luis Jiménez y Aranda… De L’Isle-Adam à Saint-Ouen l’Aumône, en passant par Auvers-sur-Oise et Pontoise, la rivière, bordée par ses paysages naturels, urbains et industriels n’a cessé d’inspirer les peintres célèbres du 19e et 20e siècle.

parcours impressionniste.jpg

parcours impressionniste.jpg, par Psaussereau

Si Pontoise est souvent représenté, le patrimoine de Saint-Ouen l’Aumône a lui aussi été magnifié sur toile par les Impressionnistes. En perspective avec les rives de l’Oise, les vues de chemin de fer, du pont et des usines sont fréquentes, tout comme les paysages des vergers saint-ouennias, du quartier communal de “La Basse-Aumône” et de l’ancien Hôtel le Grand Cerf où séjourna un temps Paul Cézanne…

Dès septembre, la municipalité vous invite à (re)découvrir ces œuvres impressionnistes à travers un parcours pédestre artistique inédit. Une balade en 11 étapes, le long du quai de l’Écluse et du Halage, ponctuée de panneaux reproduisant fidèlement de célèbres tableaux peints entre 1872 et 1908 dont la Ville a acquis les droits. Emblématique, le lieu d’implantation du parcours n’a pas été choisi au hasard*. Les œuvres sont situées à l'endroit même où les peintres posèrent leur chevalet pour immortaliser les paysages de bords d’Oise.
Ce parcours sera agrémenté dans un second temps d’un contenu QR code qui permettra aux visiteurs d’accéder à des informations numériques complémentaires sur les œuvres exposées.

*Sur une idée d’une commission municipale, une consultation a été lancée au printemps auprès des habitants afin de déterminer le lieu d’implantation idéal du futur parcours, la forme et le type de matériaux à privilégier.

plan parcours impressionniste.jpg

plan parcours impressionniste.jpg, par Psaussereau

 

 

 

_dsc0001.jpg

_dsc0001.jpg, par Nmoutier

1. “L’écluse à Pontoise“ – Camille Pissarro, 1872

Au 1er plan, on voit le déversoir côté rive droite de l’Oise, en amont de l’île Saint-Martin. À gauche, deux péniches sortent de l’écluse (datant de 1835). En 1896, on entaillera la rive pour réaliser une seconde écluse, une île sera ainsi créée : l'île de la dérivation. Cette écluse de 125 mètres permettra d’accueillir 6 bateaux (1 remorqueur et 5 péniches); le remorquage remplaçant progressivement le halage. Côté rive droite, un barrage sera construit en 1913 entre l’île Saint-Martin et la rive droite.

2. “Le déversoir de Pontoise et l’église de Saint-Ouen l’Aumône”  –  Luis Jimenez y Aranda, 1908

Sur ce tableau, on aperçoit le quartier de Saint-Ouen. Les habitants distinguaient les deux quartiers Saint-Ouen et l’Aumône (face au pont). Comme sur l’oeuvre n°1, on voit le déversoir et, en aval, le débouché de la Viosne. Il existait alors un barrage à aiguilles à la pointe de l’île Saint-Martin, à côté de l’écluse.

dsc_0099.jpg
dsc_0099.jpg, par Nmoutier
dsc_0096.jpg
dsc_0096.jpg, par Nmoutier

3. “Vue de Saint-Ouen l’Aumône” – Camille Pissarro, 1876

Le peintre a posé son chevalet surla rive droite de l’Oise, à Pontoise en haut de l’Hermitage. Pontoise apparaît à l’extrême droite avec la cheminée de l’usine à gaz. Un train vient de franchir le pont de chemin de fer. Sur la gauche de deux grands arbres, on voit un immeuble clair, c’est l’hôtel du Grand Cerf près du pont routier. L’église de Saint-Ouen l’Aumône est sur la gauche devant un rideau d’arbres.

4. “Le pont ferroviaire de Pontoise” – Camille Pissarro, 1873

Au 1er plan, le pont de chemin de fer datant de 1863. Autrefois, la gare de Pontoise se situait à Épluches. Au 2e plan, le pont routier de 1843 aux quatre arches de pierre. Côté Saint-Ouen l’Aumône, sur la droite du tableau, on aperçoit l’hôtel du Grand Cerf ainsi que des fermes.

dsc_0092.jpg
dsc_0092.jpg, par Nmoutier
dsc_0090.jpg
dsc_0090.jpg, par Nmoutier

5. “Vergers à Saint-Ouen l’Aumône en hiver” – Camille Pissarro, 1877

Vue sur Pontoise. Des vergers et des prés bordent la rivière. Installé au milieu d’un verger, le peintre a choisi un emplacement afin de voir l’église Saint-Maclou de Pontoise au centre de son tableau parmi les branchages.

6. “Usine au bord de l’Oise, Saint-Ouen l’Aumône” – Camille Pissarro, 1873

L’essor de l’industrialisation a inspiré les peintres. Pissarro, qui a habité Pontoise (quartier de l’Hermitage) a peint à plusieurs reprises les usines de Saint-Ouen l’Aumône. Ici : l’usine Chalon (nouvelle féculerie). Derrière, apparaissent les deux cheminées de la distillerie Bernier. On aperçoit également la pointe de l’île du Pothuis. Pissarro a rajouté sur sa toile un peuplier (le plus grand à droite, qui ne figure pas sur ses autres tableaux), comme un écho aux cheminées des usines.

dsc_0071.jpg
dsc_0071.jpg, par Nmoutier
dsc_0062_1.jpg
dsc_0062_1.jpg, par Nmoutier

7. “L’Oise aux environs de Pontoise” – Camille Pissarro, 1873

On retrouve une vue de l’ancienne féculerie (petite cheminée) et la nouvelle féculerie (grande cheminée). Au fond à droite : le quartier de la Basse Aumône. Sur ce tableau,le vent a tourné, la fumée change de côté !

8. “Quai du Pothuis, Pontoise” – Camille Pissarro, 1876

À gauche, c’est la route de Pontoise vers Auvers-sur-Oise. À droite: l’Oise et derrière les arbres de l’île du Pothuis, les deux usines Chalon. Au fond, on distingue l’ancienne fabrique de peinture de Camille Arnoul,devenue manufacture de couleurs. Camille Arnoul fut maire de Saint-Ouen l’Aumône de 1900 à 1902. Sur la rive, on charge une péniche dont le grand mât permet le halage.

dsc_0052.jpg
dsc_0052.jpg, par Nmoutier
dsc_0049.jpg
dsc_0049.jpg, par Nmoutier

9. “La Sente du Chou près de Pontoise” –  Camille Pissarro, 1878

Le quartier de la Sente du Chou donne vue sur l’Oise avec au fond à gauche l’usine Chalon et la manufacture de couleurs de Camille Arnoul à Épluches. Plus en retrait, on remarque la cheminée de l’usine à gaz de Pontoise.

10. “Cavalier sur les bords de l’Oise, Saint-Ouen l’Aumône, temps gris” – Camille Pissarro, 1876

Quai du Halage, vue sur l’usine Chalon (grande cheminée), féculerie implantée en 1872 par J.Châlon, Brenot et Cie sur la rive de Saint-Ouen l’Aumône. C’est dans les années 1930 que seront construits les locaux de l’Alcolevure qui subsistent encore aujourd’hui. Sur la gauche, l’île du Pothuis. Sur ce tableau, on remarque l’importance donné au ciel (comme dans de nombreux tableaux de Pissarro).

dsc_0044.jpg
dsc_0044.jpg, par Nmoutier
dsc_0038.jpg
dsc_0038.jpg, par Nmoutier

11. “Usine sur les Bords de l’Oise” – Gustave Loiseau, 1908

L’Oise permettait d’apporter le charbon du bassin houiller du Nord. Un quai a été aménagé. C’était la zone d’approvisionnement de charbon pour les usines proches. Au milieu semble se dresser un engin servant d’élévateur pour entasser le charbon.